La MGEN et quatre autres mutuelles lancent leur rapprochement

le 11/05/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le pôle mutualiste, baptisé Istya et présidé par le patron de la MGEN, est doté de 50 millions d’euros de fonds propres dédiés à la solidarité financière

Les mutuelles santé se regroupent. Les présidents de la MGEN (Mutuelle générale de l’éducation nationale), de la MNT (Mutuelle nationale territoriale), de la MGET (Mutuelle générale environnement et territoires), de la MNH (Mutuelle nationale des hospitaliers) et de la MAE (Mutuelle des Affaires étrangères) ont donné mardi le coup d’envoi au rapprochement des cinq entités, dans le sillage de l’assemblée générale qui s’est tenue le 6 mai dernier.

L’union mutualiste de groupe, baptisée Istya, est dotée de 50 millions d’euros de fonds propres. «Il s’agit d’une dotation des mutuelles, calculée en fonction du nombre d’adhérents et des fonds propres de chacune, destinée à la solidarité financière entre les membres. Cette dotation, sans droit de reprise, représente 10% de l’exigence de marge de l’ensemble des mutuelles», a expliqué Thierry Beaudet, président de la MGEN, nommé également président du conseil d’administration d’Istya. Au-delà de ce premier niveau de soutien, un membre pourra par ailleurs solliciter le cas échéant l’aide des autres mutuelles affiliées.

Aux côtés de Thierry Beaudet, Jean-Louis Davet, directeur groupe MGEN, et Serge Giacometti, directeur général de la MNT, prennent les fonctions respectives de directeur général et directeur général adjoint du pôle mutualiste.

Le groupe Istya, «protège six millions de personnes, soit près de 10% de la population française, et représente un chiffre d’affaires de plus de 3,5 milliards d’euros, ce qui en fait le premier groupe mutualiste de protection sociale complémentaire», a relevé Thierry Beaudet. «Il ne s’agit pas d’un projet de fusion ou d’absorption, mais d’un projet visant à promouvoir le modèle mutualiste et à rechercher des synergies et des mises en commun d’outils», dans des domaines tels que la gestion et les achats, a expliqué le président.

«Nous sommes ouverts à l’entrée de nouveaux groupements mutualistes pour renforcer la cohérence du projet», a-t-il poursuivi, ajoutant que la Mutuelle civile de la Défense avait d’ailleurs décidé de les rejoindre. «Cette démarche est ouverte aux mutuelles des fonctions publiques et également, le cas échéant, à des mutuelles interprofessionnelles», a ajouté Thierry Beaudet. Les comptes des cinq mutuelles seront «combinés avec un premier exercice de dix-huit mois», a ajouté le président.

A lire aussi