Les banques reviennent en masse sur le marché primaire de la dette senior

le 12/04/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’amélioration des conditions de marché a permis aux établissements modestes de venir solliciter les investisseurs

Les banques se sont ruées sur le marché primaire la semaine dernière. Elles ont émis pour 11,35 milliards d'euros de dette senior. Il s’agit de la deuxième semaine la plus active depuis le début de l’année, après la deuxième semaine de janvier. L’environnement de marché leur était favorable. De fait, l’incertitude qui pesait sur le sort des créanciers seniors des banques irlandaises a été levée, le gouvernement ayant écarté la possibilité de les mettre à contribution. Et les indices de crédit sur les financières se sont nettement détendus ces dernières semaines.

«L’amélioration de l’environnement a permis à des banques qui n’avaient pas pu venir sur le marché de la dette senior depuis longtemps d’émettre ce type d’obligations. Les établissements de petite taille en particulier ont profité de l’occasion», analyse Sébastien Domanico, responsable des marchés de dette pour les institutions financières chez Société Générale CIB. Ainsi, Banco Popular et des établissements secondaires italiens (voir tableau ci-dessous) sont venus sur le marché.

Les émetteurs ont aussi pu se positionner sur des maturités plus longues. Depuis le début de l’année, la moitié de la dette senior émise affichait une maturité de 1,5 à 3 ans, d’après Crédit Agricole CIB. Mais la semaine dernière, BBVA, Erste Bank et ABN Amro font partie des groupes ayant émis de la dette senior à 5 ans. Le Crédit Agricole a même émis un milliard d’euros de dette senior à 12 ans.

Côté investisseurs, les émissions ont été bien accueillies. Ils cherchent à se diversifier après avoir massivement investi dans les covered bonds, des titres plus sécurisés mais qui offrent un rendement inférieur. Par conséquent, le marché de la dette senior a, sur la semaine écoulée, devancé celui des obligations sécurisées, très actif depuis le début de l’année car moins dépendant des conditions de marché. Déjà 73,5 milliards d'euros de dette senior financière ont été émis depuis début janvier, contre 153,7 milliards sur l’ensemble de l’année 2010. Les émissions de covered bonds dépassent 100 milliards d'euros sur 2011 contre 71 milliards au premier trimestre 2010.

Le retour en force des financières sur le segment de la dette senior s’explique enfin par des effets de calendrier. Les émetteurs se pressent avant les deux semaines qui seront raccourcies par le week-end pascal. Ensuite, les opérations devraient reprendre.

emissions credit
ZOOM
emissions credit

A lire aussi