La recapitalisation de Ubi Banca agite la Place de Milan

le 30/03/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’augmentation de capital de 1 milliard d’euros de Ubi Banca continue de perturber les marchés, inquiets que d’autres banques puissent lui emboîter le pas

Les valeurs bancaires ont encore dévissé hier à la Bourse de Milan, après l’annonce surprise, lundi, de la part de Ubi Banca d’une augmentation de capital pour un montant maximum de 1 milliard d’euros. Cette dernière a plongé de 12,32%, tandis que Banca Popolare di Milano a cédé 7%, Banco Popolare 6,92%, MPS 4,55% et Intesa Sanpaolo 4,53% dans un marché en baisse de 1,04%.

Ubi Banca a décidé cette recapitalisation pour renforcer ses fonds propres. L’opération aura lieu «d’ici à l’été si les conditions le permettent». Selon plusieurs observateurs, cette manœuvre, qui s’inscrit officiellement dans le cadre du nouveau plan industriel de la banque et en vue des nouvelles règles de Bâle 3, aurait plutôt été dictée par l’inéluctable réduction du financement italien sur le marché des obligations sécurisées (covered bonds).

L’annonce a fait l’effet d’une bombe, provoquant une sorte de chasse aux sorcières afin de débusquer qui serait la prochaine banque à tendre la main. Parmi les candidates possibles, Banca Monte dei Paschi (BMP), la troisième banque italienne en terme de capitalisation boursière, qui présentait ses résultats hier, s’est montrée ouverte pour sa part «à de nouvelles actions de gestion du capital». Mais son patron Antonio Vigni s’est bien gardé de donner de plus amples détails. Tout juste a-t-il confirmé le désir de BMP de rembourser l’aide de 1,9 milliard d’euros qui lui avait été accordée par l’Etat lors de la crise financière, sous forme d’obligations (Tremonti bonds), avant l’échéance de 2013. «Nous sommes engagés depuis longtemps à renforcer notre capital», a souligné le DG.

Autre banque suivie de près par les marchés, Banca Popolare di Milano (BPM). Alors que des sources proches de la banque avaient laissé entendre qu’une recapitalisation de 600 millions d’euros était à l’étude, la banque réunie en conseil jusque tard hier soir pour approuver ses résultats a finalement décidé «de ne procéder à aucune opération d’augmentation de capital, n’en voyant pas la nécessité». Néanmoins, selon les analystes de la banque d’affaires Berstein, «l’annonce inattendue de Ubi Banca ne manquera pas d’interpeler les autres banques sur le thème de la recapitalisation». MPS pourrait avoir besoin d’une recapitalisation de 1,5 milliard d’euros, estiment notamment ces analystes, qui excluent cette hypothèse en ce qui concerne Intesa Sanpaolo et UniCredit.

A lire aussi