Banco Popular renforce ses fonds propres grâce à l'apport d'Allianz

le 25/03/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La création d'une société commune dans l'assurance et la gestion d'actifs rapporte à la banque espagnole une plus-value de 490 millions d'euros

Banco Popular, la troisième banque cotée espagnole, a annoncé hier la création d'une joint-venture dans l'assurance avec l'allemand Allianz, actionnaire et partenaire de longue date. Baptisée Allianz Popular, elle intégrera sous un même toit les coentreprises déjà partagées par les deux compagnies : Eurovida (assurance-vie, détenue à 49% par Popular et 51% par Allianz) et Europensiones (fonds de pension, 51% et 49% respectivement). La banque espagnole apporte en plus à la société commune un nouvelle activité de gestion d'actifs. Partenaire depuis 1988, Allianz détient aujourd'hui 9,2% du capital de Popular, rappelle-t-on au siège de la banque.

Avec une valeur estimée de 1,06 milliards, cette nouvelle plate-forme aura accès à 6,3 millions de clients et gérera quelque 11 milliards d'euros d'actifs, a expliqué hier Popular. Allianz en sera l'actionnaire majoritaire, avec 60% du capital, le reste revenant à l'établissement espagnol. L'accord de distribution de ces produits aux clients de la banque porte sur une période de quinze ans, qui peut être prolongée à vingt-cinq ans. Les deux groupes ont également signé un accord exclusif de distribution sur les produits d'assurance dommages pour la même période.

Banco Popular compte tirer 490 millions d'euros de plus-value de l'opération, a confirmé hier un porte-parole en précisant qu'ils iraient renforcer les fonds propres de la banque, notamment les provisions génériques. «L'impact initial sur les revenus sera neutre», souligne Antonio Ramirez, analyste de Keefe, Bruyette & Woods qui estime que Popular tirera environ 185 millions en cash de la vente d'une partie de ses participations, dont 150 millions de plus-value, et 340 millions en gains comptables grâce à la réevaluation de ses 40% au capital d'Allianz Popular.

La structure financière de l'accord rappelle celui signé en 2010 avec le Crédit Mutuel. La banque française a déboursé environ 600 millions d'euros pour prendre pied en Espagne : 294 millions pour entrer au capital de Banco Popular (5%) et 312 millions d'euros investis dans une plate-forme bancaire commune comptant sur plus de 120 agences et quelque 2 milliards d'euros d'actifs. Ce qui avait permis à la banque espagnole d'engranger 367 millions de plus-values. Le projet avait réveillé fin 2010 les rumeurs autour d'un hypothétique refroidissement des relations entre Popular et Allianz.

A lire aussi