L'activité vie donne des ailes à Generali

le 17/03/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’assureur italien a dégagé en 2010 un bénéfice en hausse de 30 % à 1,7 milliard d’euros

En dépit d’un contexte économico-financier difficile qui perdure, l’exercice 2010 témoigne de la croissance robuste de Generali, avec un résultat dans l’assurance-vie qui est l’un des meilleurs jamais atteints par le groupe», s’est félicité hier le directeur général Giovanni Perissinotto, lors de la présentation des résultats 2010. Le premier assureur italien a dégagé un bénéfice net de 1,7 milliard d’euros, en hausse de 30% par rapport à 2009, soit légèrement supérieur au consensus des analystes, qui tablaient sur 1,69 milliard d’euros. Le résultat d’exploitation pour 2010 s’élève quant à lui à 4,07 milliards d’euros (+11,7%), se situant dans le haut de la fourchette des objectifs indiqués par Generali l’an dernier, qui visait «entre 3,6 et 4,2 milliards d'euros».

Ce résultat s’explique notamment par la croissance de la branche assurance vie, dont le résultat d’exploitation en hausse de 23,5% «dépasse pour la première fois les 3 milliards d’euros (3,026 milliards)». Une croissance due à la hausse des volumes de primes liées à des produits à haute valeur ajoutée, à la performance dans la gestion des investissements et aux bons résultats enregistrés dans les marchés phares du groupe sur le segment vie: Italie(+17,6%), Allemagne (+46,9%) et France (+31,1%).

La branche d’assurance dommages a enregistré en revanche une baisse de son résultat d’exploitation de 11,4% par rapport à 2009 à 1,274 milliard d’euros, en raison de l’incidence significative des catastrophes naturelles, en particulier les inondations en France et dans les pays de l’Est, qui ont pesé pour près de 380 millions d’euros sur les résultats.

Giovanni Perissinotto a souligné «la validité de la stratégie» du groupe, grâce à «un solide modèle de distribution s’appuyant sur un réseau de vente en propre et à sa diversification géographique, qui lui assure à la fois le leadership en Italie, France et Allemagne et un excellent positionnement dans les marchés à fort potentiel de croissance». En 2010, l’assureur a récolté un total de primes pour plus de 73 milliards d’euros (+3,8%), dont 51 milliards d’euros dans le secteur vie (+4,5) et 22 milliards dans le secteur dommages (+2,1%). Il a augmenté son dividende (0,45 euro par action, contre 0,35 euro en 2010) et prévoit pour 2011 une croissance des marges opérationnelles, ainsi que de son résultat net.

A lire aussi