Le Crédit du Nord entend franchir un cap en 2011

le 02/03/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les comptes 2010 ont souffert d'un effet de base défavorable par rapport à 2009. L'intégration de la SMC et le projet Convergence progressent

Photo: PHB/Agefi

La reconfiguration du périmètre du Crédit du Nord a eu un impact majeur sur ses comptes 2010. Le bénéfice de la filiale de la Société Générale a ainsi reculé facialement de 24% à 263,4 millions d’euros, pour un revenu en hausse de 5% (à 1,66 milliard).

Cette baisse est liée à la cession de sa filiale Etoile Gestion à Amundi et de sa participation de 20% dans Dexia Crédit Local France, qui avaient généré des plus-values exceptionnelles en 2009. Un effet de base négatif que n’a pu compenser l’arrivée de la Société Marseillaise de Crédit (SMC), qui n’a été intégrée qu’à partir du quatrième trimestre 2010. Comme prévu, cette opération a eu un impact négatif sur le ratio de solvabilité tier one du Crédit du Nord, passé de 8,9% à 6,9%.

Sans ces éléments, le bénéfice aurait progressé de 26% (à 258 millions d’euros). Comme pour ses consœurs françaises, la banque aux multiples enseignes régionales a profité de l’amélioration du profil de risque de ses clients, concomitante à la sortie de crise : ses provisions pour créances douteuses ont reculé de 15%. «Après trois exercices plutôt difficiles marqués par la crise, 2010 est une très belle année de conquête», affirme à L’Agefi son directeur général Vincent Taupin.

Au-delà de leurs conséquences comptables, les changements de périmètre doivent permettre au Crédit du Nord de franchir un cap, indispensable, alors que se profilent de nouvelles contraintes pour le secteur (modification des conditions du Livret A, nouvelles réglementations, etc.).

«Face à l’ensemble des mutations réglementaires et concurrentielles du secteur, il est vital de réaliser des économies d’échelle», insiste Vincent Taupin. D’une part, poursuit-il, «la migration de la SMC sur notre plate-forme informatique est une priorité» et devrait aboutir vers Pâques 2012. L’apport de la cinquantaine d’agences sous enseigne Crédit du Nord dans le Sud de la France au réseau de la SMC (qui en possède 144) pourra alors avoir lieu.

L’autre grand chantier est bien entendu le projet Convergence, dont l’objectif est de mutualiser les systèmes d’information du Crédit du Nord et de la Société Générale. Une étape devrait être franchie prochainement. «J’ai bon espoir que la consultation de l’ensemble des partenaires sociaux s’achève courant mars, pour mettre en place la DSI commune dans la foulée», annonce Vincent Taupin.

A lire aussi