Groupama boucle l'émission d'une obligation catastrophe à quatre ans en Europe

le 10/01/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Alors que la norme est généralement de trois ans, l’assureur a souhaité cristalliser un contexte attractif et anticiper l’entrée dans Solvabilité 2

En vue de se couvrir contre les tempêtes en France, Groupama a bouclé l'émission d'une obligation catastrophe (cat bond) de 75 millions d’euros. Structurée et placée par le réassureur Swiss Re, cette émission couvre une période allant de janvier 2011 à fin 2014. «Il s’agit de la première obligation catastrophe d’une durée de quatre ans sur base Perils, la norme étant généralement une période de trois ans», explique à L’Agefi Pierre Lacoste, directeur des cessions externes en réassurance chez Groupama.

La base Perils, référentiel de sinistres utilisé par Groupama pour cette émission, est une base de données sur les expositions catastrophes en Europe. Créée en janvier 2009, la société compte à son capital plusieurs grands assureurs, parmi lesquels Groupama. «Les assureurs actionnaires mettent dans une base commune leurs expositions et leurs sinistres, ce qui permet de construire un indice de marché à partir de sinistres réels et dès lors de se rapprocher au plus près de la réalité», indique Pierre Lacoste.

Le rallongement de la durée de l’émission à quatre ans «nous a semblé pertinent à l’heure où les obligations catastrophes atteignent des niveaux de prix planchers historiques», explique le professionnel. Ce contexte de prix attractifs s’explique par «un souhait de diversification des investisseurs face aux cat bonds américaines et un redémarrage du marché suite à la crise financière», poursuit Pierre Lacoste.

Il était par ailleurs important pour Groupama «de couvrir une période qui englobera le début de Solvabilité 2 en 2013. Beaucoup d’assureurs souhaiteront à ce moment disposer de capacité supplémentaire», souligne le responsable.

Cette émission, qui fait suite à celles d’Axa en novembre (275 millions d’euros) et de Scor en décembre (75 millions d’euros), succède à deux premières cat bonds émises par Groupama. La première avait été réalisée fin 2007 pour 200 millions d’euros avec échéance fin 2010, tandis que la deuxième, lancée en octobre 2010 pour 100 millions d’euros, court jusqu'à fin 2011. «Ces 100 millions d’euros n’ont pas été consommés et Groupama dispose dès lors d’une capacité de couverture de 175 millions d’euros», relève Pierre Lacoste.

Le collatéral de l’émission, notée BB+ par Standard & Poor’s, est une obligation structurée dédiée émise par la Banque européenne pour la reconstruction et le développement  (Berd, notée AAA par S&P et Fitch).

A lire aussi