La lutte contre la fraude reste artisanale dans la finance

le 14/10/2021 L'AGEFI Hebdo

Faiblesses. Les acteurs de la banque, de l’assurance et le secteur public ne contrôlent que moins du tiers des documents reçus pour détecter une éventuelle fraude. Et seulement un document suspect sur trois fait l’objet d’une analyse complémentaire : l’étude conduite par Markess et Itesoft dresse...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

A lire aussi