Nabu apporte sa brique à la longue digitalisation du « trade finance »

le 27/08/2020 L'AGEFI Hebdo

La fintech met en place, avec notamment le Crédit Agricole, une solution de reconnaissance optique des documents du crédit documentaire.

En empruntant son nom au dieu babylonien de l’écriture et du savoir, Nabu, l’ex-Verifeasy, place la barre haut : la fintech strasbourgeoise entend participer à l’ébullition, alimentée notamment par les plates-formes blockchain des banques, visant à faire entrer par digitalisation dans le 21e...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

Sur le même sujet

A lire aussi