SolarisBank : la plate-forme qui rend la banque invisible

le 12/04/2018 L'AGEFI Hebdo

La fintech vient de lever près de 60 millions d’euros pour développer des API permettant d’intégrer des produits financiers dans les offres commerciales.

Quatre feuilles A4, dont la dernière comporte la signature de Mario Draghi, sont fièrement encadrées dans les bureaux de SolarisBank à Berlin. C’est la licence bancaire grâce à laquelle cette fintech a pu se lancer en mars 2016. Deux ans plus tard, cette plate-forme bancaire exclusivement BtoB,...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

Sur le même sujet

A lire aussi