Bâle 3 pénaliserait les financements des banques françaises

le 04/01/2018 L'AGEFI Hebdo

Leur capacité à développer des modèles internes, véritables outils de rentabilité, se trouve malmenée par l’accord du 7 décembre dernier.

Présenté comme favorable par le gouverneur de la Banque de France, l’accord sur Bâle 3 recèle des dispositions qui inquiètent les banques françaises : leur capacité de financement pourrait être amoindrie dans plusieurs domaines. « L’accord pénalise les financements peu risqués, les régulateurs...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

Sur le même sujet

Ailleurs sur le web

A lire aussi