Bernard Spitz, président de la Fédération française de l’assurance

« Le produit de retraite paneuropéen doit pouvoir être sorti en rente »

le 23/11/2017 L'AGEFI Hebdo

Bernard Spitz
Bernard Spitz, président de la Fédération française de l’assurance

Bernard Spitz, président de la Fédération française de l’assurance

Nous avons besoin de sortir des logiques de court terme pour permettre à des financements de se faire sur la durée. L’environnement actuel a deux contraintes majeures, outre la révolution technologique : le vieillissement de la population et les taux bas. Il faut que le système financier, la préparation de la retraite et l’accompagnement de toute la vie en tiennent compte. Les taux peuvent aussi évoluer, et là encore, nous devons être prêts. Dans ces considérations, nous attendons que le produit de retraite paneuropéen (PEPP) puisse être un produit d’assurance qui sorte en rente. Ce n’est pas seulement un désir français, c’est la vision du monde assurantiel qui résonne sur le long terme afin d’accompagner les individus. En France, la rente est pénalisée fiscalement, c’est un héritage du passé. Nous en avons parlé aux pouvoirs publics et ils sont conscients du problème. Nous avons récemment rencontré le Premier ministre avec les assureurs français, et nous travaillons à des solutions destinées à favoriser le long terme et à tenir compte de ce vieillissement de la population pour apporter aux assurés des produits qui correspondent à leurs besoins et qui les protègent tout au long de leur vie.

Retrouvez LES VIDÉOS sur AGEFI TV

Sur le même sujet

Ailleurs sur le web

A lire aussi