Brexit, Francfort tiendrait la corde

le 17/11/2016 L'AGEFI Hebdo

Désamour/amour. « On ne tombe pas amoureux de Francfort au premier regard. Mais c’est un amour qui dure longtemps, a déclaré Thomas Steffen, secrétaire d’Etat allemand aux Finances. Au ministère, nous recevons un nombre croissance de demandes d’informations » de la part de banques basées au...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Hebdo

A lire aussi