Le secrétariat du CERS prend ses quartiers à la BCE

le 25/02/2010 L'AGEFI Hebdo

Mieux appréhender le risque systémique, une mission chère à la Banque centrale européenne. « Afin de faire face à ses responsabilités accrues en matière de gestion, d’identification et d’estimation des risques systémiques dans la zone euro et l’Union européenne », l’institution se réorganise, avec la nomination de Mauro Grande à la tête de la nouvelle direction générale de la stabilité financière - en remplacement de la direction de la stabilité et de la supervision. L’idée est de faire de ce département le secrétariat du futur Conseil européen du risque systémique (CERS). Cet organe politique rassemblera plus de 60 institutions dont les banquiers centraux européens et les présidents des nouvelles autorités de surveillance. A cette fin, les effectifs de la direction de la stabilité sont appelés à doubler.

A lire aussi