« Schlechte Banken »

le 28/01/2010 L'AGEFI Hebdo

Petit à petit, les actifs pourris finissent toujours par se décomposer et la vérité par apparaître. La tradition allemande et aussi française de mettre sous le tapis les turpitudes des banques, en espérant que le temps saura lisser les dégâts qu’une opération-vérité immédiate aurait rendus explosifs, a ses limites. Mine de rien, en quelques semaines, deux banques allemandes de taille moyenne, WestLB et HRE (Hypo Real estate), ont indiqué vouloir transférer dans une bad bank (structure de défaisance) une bonne partie de leurs bilans respectifs. La première a déjà annoncé un transfert de 85 milliards d’euros et la seconde est sur le point de faire passer dans une bad bank quelque 220 milliards d’euros, soit quasiment la moitié de son bilan. Plus de 300 milliards d’euros, cela représente pas loin d’une quinzaine d’équivalents Crédit Lyonnais qui, avec le recul, va bientôt devenir une petite affaire au regard de ce qui se prépare outre-Rhin.

A lire aussi