P comme Pérol

le 28/01/2010 L'AGEFI Hebdo

François Pérol, le président de BPCE, l’organe central des Banques Populaires et des Caisses d’Epargne, est passé maître dans l’art du second degré. Un humour décapant qu’il n’hésite pas à retourner contre lui-même lorsque l’occasion s’en présente. A un journaliste des Echos qui l’interrogeait sur la signification du sigle BPCE, l’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy a fait cette réponse étonnante : « En interne, certains disent, mais ils ne sont pas nombreux, que c’est la Banque de Pérol et de ses Copains Enarques ». Sous le règne de son prédécesseur Charles Milhaud, la Caisse nationale des Caisses d’Epargne avait déjà été rebaptisée Sarkoland, pour l’ardeur de ses dirigeants à recruter des proches du président de la République. Mais ce sobriquet faisait beaucoup moins rire l’ancien patron de l’Ecureuil.

A lire aussi