Encourageant mais peut mieux faire

le 25/02/2010 L'AGEFI Hebdo

Nicolas Sarkozy, président de la République

« Je comprends parfaitement qu’on ne peut pas donner des crédits n’importe comment, à n’importe qui (...) mais là, il y a un problème de trésorerie pour les entreprises (qu’on) me signale partout sur le territoire, et cela, nous ne pouvons pas l’accepter » (9 février 2010)

Ariane Obolensky, directrice générale de la Fédération bancaire française (FBF)

« Nous avons atteint l’objectif qui nous était imparti alors que les perspectives de croissance se sont révélées trois fois inférieures à celles prévues initialement » (12 février 2010)

Laurence Parisot, présidente du Medef

« Je n’aime pas que l’on désigne des boucs émissaires. Je crois qu’il faut rappeler que les banques françaises n’ont aucune responsabilité dans la crise. Elles ont fait de très gros efforts : elles ont fait d’abord des efforts de compréhension, notamment vis-à-vis des TPE et des PME » (11 février 2010)

A lire aussi