Le débat public, dépassé ou relancé ?

le 22/04/2010 L'AGEFI Hebdo

Au-delà du débat sur l’utilité de ces pratiques pour la liquidité des marchés, la question posée par l’ex-président de la Fed, Paul Volcker, est de savoir qui peut s’y adonner ? Seulement les hedge funds, « dont c’est le métier d’assumer certains risques, et qui pourraient logiquement être aussi limités si leur taille les amenaient à devenir ‘systémiques’ au regard de leurs contreparties », estime Emmanuel Boussard, cofondateur du fonds alternatif Boussard & Gavaudan… ou également les banques ? « Le risque est inhérent à la nature de l’opération et non à sa ‘destination’ entre compte propre et compte de tiers, estime Jean Tricou, directeur du département banque d’investissement et marchés à la Fédération bancaire française. Ces activités sont poreuses, et le ‘trading’ souvent indispensable aux activités financières. L’approche globale par les fonds propres prudentiels est la meilleure méthode pour autant qu’elle soit appliquée partout. » En Europe, les normes Bâle II adapteront le calcul des fonds propres aux risques des activités de marché concernées. En France, le récent rapport Lepetit sur le « risque systémique » prône une taxe complémentaire pour toutes ces activités sur des actifs illiquides.

Aux Etats-Unis, l’administration regrette que les garanties d’Etat aient pu être détournés du financement de l’économie pour servir de levier bon marché au proprietary trading... Et malgré le lobbying puissant des banques, certains imaginent à terme une réforme élargie aux BFI (et non aux seules banques commerciales), pour motif qu’elles se refinancent aussi auprès des banques centrales et sont susceptibles d’être sauvées par le secteur public. Sachant que Lehman Brothers était plus un « teneur de marché » qu’un hedge fund géant, l’actuel président de la Réserve fédérale, Ben Bernanke, insiste sur les moyens à mettre en œuvre pour contrôler ces différentes activités. Idéalement, ce serait en prédéterminant des modèles contraignants de niveaux de liquidité risqués...

A lire aussi