Le Crédit Agricole arménien fête ses 15 ans

le 07/10/2010 L'AGEFI Hebdo

Aujourd’hui, ACBA Crédit Agricole ouvre des agences d’une modernité toute occidentale, les drapeaux français et de l’Union européenne côtoyant l’arménien pour donner confiance à des clients qui versent encore peu de dépôts en banque. Malgré la crise qui a entraîné un repli du produit intérieur brut du pays de plus de 14 % en 2009, la première banque généraliste d’Arménie poursuit ainsi son développement avec le soutien du Crédit Agricole entré dans son capital en 2007 (à hauteur de 28 %). ACBA est née il y a quinze ans avec la privatisation des terres agricoles du pays : l’Union européenne avait alors demandé à des experts de la banque verte, mais aussi des établissements hollandais Rabobank et allemand DG Bank de trouver un système pour la financer. Elle repose ainsi sur un modèle coopératif avec 715 associations villageoises. Fondée sur la distribution de microcrédits, elle revendique maintenant 70 % de part de marché dans l’agriculture, mais aussi 12 % des prêts aux ménages, et étudie la possibilité de distribuer de l’assurance automobile que l’Etat arménien va rendre obligatoire en 2011.

A lire aussi