BNP Paribas Personal Investors se cherche dans les pays émergents

le 30/09/2010 L'AGEFI Hebdo

Présent en Inde avec Geojit, le pôle propriétaire de Cortal Consors veut s’implanter en Chine, souhaitant tripler ses revenus issus de l’Asie d’ici à trois ans.

BNP Paribas Personal Investors souhaite passer à la vitesse supérieure dans son expansion internationale. Trois ans après l’acquisition du courtier indien Geojit - la banque en détient 34 % du capital -, le spécialiste européen de l’épargne et du courtage en ligne pour les particuliers (Cortal Consors, B*Capital) prospecte aujourd’hui tous azimuts dans les pays émergents. Une démarche indispensable pour réduire l’écart avec ses principaux concurrents américains que sont Charles Schwab, E*Trade ou encore TD Ameritrade. Actuellement au 16e rang mondial sur ce marché, cette division du groupe de la rue d’Antin, rattachée au pôle Investment Solutions, a en effet de l’ambition. « Nous voulons être parmi les dix premiers acteurs mondiaux à moyen terme », déclare Olivier Le Grand, responsable de BNP Paribas Personal Investors.

17 % de revenus en Asie en 2013

Dans sa quête de nouveaux territoires émergents, BNP Paribas Personal Investors ne part pas totalement de zéro. L’acquisition de Geojit lui a déjà permis d’offrir ses services dans les pays du Golfe, aux Emirats Arabes Unis et en Arabie Saoudite notamment. Insuffisant cependant pour satisfaire ses ambitions. Désormais, à l’instar de bon nombre d’institutions financières, BNP Paribas Personal Investors a les yeux de Chimène pour la Chine, un pays où le taux d’épargne des ménages est de 42 %. « Nous n’avons pas renoncé à y aller même si l’environnement y est complexe », souligne Olivier Le Grand. L’Asie figure d’ailleurs au rang de ses principales priorités. « Aujourd’hui, 5 % de nos revenus proviennent de ce continent, observe Oliver Le Grand. Nous souhaitons porter ce seuil à 17 % d’ici à trois ans, soit par croissance organique, soit par de nouveaux développements, à savoir des partenariats industriels à l’instar de celui avec Geojit. »

BNP Paribas Personal Investors fourbit également ses armes dans d’autres régions du monde. Il ne cache pas son intérêt pour l’Amérique latine. « C’est encore trop tôt pour en parler, mais il y a un ou deux pays qui nous intéressent », avance Olivier Le Grand. De même, il espère à terme pouvoir lancer ses activités en Europe de l’Est. A cet égard, il ne cache pas ses regrets quant à l’échec de sa maison mère à acquérir le polonais Bank Zachodni - raflée par Santander - alors que toutes les banques du pays disposent d’une activité de courtage. Car BNP Paribas Personal Investors entend rester fidèle à sa stratégie. Pas question de démarrer une activité ex nihilo dans ces pays émergents, la priorité étant de trouver le bon partenaire local. « C’est une piste que nous privilégions partout avec une stratégie de marque locale/globale, BNP Paribas jouant le rôle de marque ombrelle », précise Olivier Le Grand.

40 nouvelles agences en Inde

En attendant que cette prospection porte ses fruits, BNP Paribas Personal Investors concentre ses efforts sur le développement de son activité en Inde via Geojit. « Notre chiffre d’affaires a progressé de 90 % en 2009 et nous avons aujourd’hui 3,7 % de parts de marché sur les transactions boursières en Inde », souligne Olivier Le Grand. BNP Paribas Personal Investors n’entend pas s’endormir sur ses lauriers et fourmille de projets. Ainsi, un an après le lancement du crédit hypothécaire, « nous avons le projet, avec BNP Paribas, de proposer dans les prochains mois une offre de dépôts bancaires à nos clients pour faciliter leurs opérations de ‘trading’ », dévoile Olivier Le Grand. En parallèle, l’entité souhaite étoffer son réseau de points de vente, composé actuellement de 530 agences. « Pour l’année fiscale d’avril 2010 à mai 2011, nous envisageons d’ouvrir une quarantaine d’agences », révèle Olivier le Grand. L’innovation est également au cœur du développement de son activité. Ainsi, déjà présente sur internet, la société peut désormais proposer ses services sur téléphonie mobile. « Le 21 septembre, nous avons reçu l’accord des autorités indiennes pour réaliser des transactions via le téléphone mobile, annonce Olivier Le Grand. Geojit BNP Paribas est ainsi le premier opérateur à proposer ce service sur les actions cotées à la Bombay Stock Exchange. » Autant d’initiatives qui doivent permettre à l’entité d’étendre son audience au-delà de l’Europe et lui ouvrir les portes de nouveaux marchés.

A lire aussi