La Banque Postale attend des précisions

le 25/02/2010 L'AGEFI Hebdo

Le président de la République souhaite que La Banque Postale (LBP) prête « aux entrepreneurs et aux TPE (très petites entreprises, NDLR), en particulier en zone rurale ». Et il pointe du doigt les 6 milliards d’euros d’épargne réglementée qu’elle pourrait mobiliser en partie « pour les PME et les TPE de la ruralité ». LBP pourrait ainsi distribuer des crédits aux professionnels et TPE. Pour les PME, il lui faudrait toutefois acquérir de nouvelles compétences. Et, dans tous les cas, un agrément lui serait nécessaire puisque celui de son lancement, au 31 décembre 2005, excluait les prêts aux entreprises. Qu’il soit restreint à certaines, par taille voire localisation, serait du jamais vu. En outre, si LBP devait acquérir Banque Palatine auprès de BPCE, elle disposerait d’une filiale spécialisée dans le crédit aux PME plutôt urbaines et devrait obtenir un agrément complet. En attendant un courrier favorable du ministre de l’Economie Christine Lagarde, la filiale bancaire de La Poste se déclare donc « très heureuse d’apporter sa contribution au développement économique local, mais sous des formes à étudier et à préciser ». Patrick Werner, président du directoire de LBP, attendait en fait cette occasion, mais reste prudent. Et propose déjà de la gestion de trésorerie, des supports d’ingénierie sociale et des produits sur les moyens de paiement à 480.000 personnes morales, dont 17.000 PME.

A lire aussi