Le « factor » de La Banque Postale accélère

le 09/04/2015 L'AGEFI Hebdo

Facilitateur. L’Ugap, la centrale d’achat nationale de l’Etat, a mandaté La Banque Postale (LBP) afin de proposer à ses fournisseurs une prestation proche de l’affacturage inversé – mais non obligatoire et sur le nombre de factures souhaité. L’offre devrait être disponible en mai. Pour l’activité d’affacturage de LBP, lancée il y a deux ans, c’est important : en 2014, l’Union des groupements d’achats publics (Ugap) a passé plus de 2 milliards d’euros de commandes. Si 50 % d’entre elles, réglées à 30 jours, sont concernées, dans six à huit mois, l’encours de créances pourrait ainsi atteindre une centaine de millions d’euros, lorsque le « factor » en comptabilisait 38 millions à fin 2014. La Banque Postale Crédit Entreprises, qui utilise la plate-forme de CM-CIC Factor, joue ainsi son rôle de « facilitateur » de l’économie mais est encore loin d’être un affactureur à part entière.

A lire aussi