Divorce à la bretonne

le 09/10/2014 L'AGEFI Hebdo

Il n’y aura pas de consentement mutuel. Arkéa, avec les Fédérations du Crédit Mutuel de Bretagne, du Sud-Ouest et du Massif Central, leurs Caisses adhérentes et Crédit Mutuel Arkéa, veut rompre avec la Confédération du Crédit Mutuel aux côtés de la caisse centrale. Problème : le fondement et la gouvernance des structures faîtières nationales semblent de plus en plus proches de l’ensemble CM 11-CIC façonné, dirigé, puis présidé par Michel Lucas à Strasbourg. La rupture entre ce dernier et Jean-Pierre Denis, président de Crédit Mutuel Arkéa, n’est pas nouvelle. Arkéa est même devenue une marque à part entière. Mais pour en arriver à un divorce arbitré par les autorités qu’aurait saisies Arkéa, le processus sera compliqué. A moins que ces lettres officielles ne visent à sortir du jeu Michel Lucas, qui a déjà dû abandonner ses fonctions opérationnelles du fait de son âge et de l’interprétation française du rôle de dirigeant responsable…

A lire aussi