Les banques françaises quittent la Crimée

le 01/05/2014 L'AGEFI Hebdo

Ukraine. Après une période d’expectative suite au rattachement de la Crimée à la Fédération de Russie le 18 mars, les deux banques françaises présentes dans la péninsule ont décidé d’en sortir. UrkSibbank, filiale de BNP Paribas en Ukraine (500 agences), a annoncé mi-avril la fermeture de 18 de ses 23 agences de Crimée où la banque « suspend ses activités » mais conserve cinq agences. Une partie des employés sera transférée dans le reste de l’Ukraine où, sur 6.700 postes, 1.600 doivent être supprimés d’ici à 2015. Crédit Agricole, qui possède 203 agences pour 492.000 clients en Ukraine, a fermé ses quatre agences de Crimée, où la banque est exposée pour un milliard d’euros. Alors que d’autres banques étrangères comme UniCredit et Raiffeisen ont cessé leurs activités dans la péninsule, la Banque centrale de Russie a annoncé le 21 avril avoir interdit à quatre banques ukrainiennes d’y opérer.  

A lire aussi