L'impact de Solvabilité II sur la communication financière des assureurs

le 27/01/2016

Télécharger le document

Dans son étude « Solvabilité II sous les projecteurs », KPMG analyse l’impact de l’entrée en vigueur de la directive européenne sur la communication financière de 16 groupes d’assurance européens provenant de France mais aussi d’Allemagne, du Royaume-Uni, d’Italie et de Suisse. « 67% des entreprises s’inquiètent des réactions des marchés dans le cadre de la mise en œuvre de la directive Solvabilité II », indique le cabinet d’audit.

Les points-clés mentionnés sont les suivants :

-       Un tiers des entreprises craignent qu’un ratio de solvabilité insuffisant ait un impact sur la confiance des investisseurs.

-       La moitié des entreprises craignent une plus grande volatilité du bilan sous Solvabilité II.

-       Il y a plus de diversité en termes de communication financière, ce qui représente un défi important pour le secteur et les investisseurs.

-       « Certains indicateurs de communication financière tels que le taux de rentabilité pondéré du risque ou la création de free cash flows montent en puissance », indique KPMG. L’utilisation de l’« embedded Value» continue en revanche de décliner, plus d’un tiers des entreprises ayant abandonné cet indicateur.

-       Les entreprises continuent à se concentrer sur les indicateurs de trésorerie, mais il n’y a pas de consensus clair sur la définition de ces derniers.  « Si certaines entreprises s’alignent sur les normes IFRS, d’autres évoluent pour intégrer les exigences de Solvabilité II », indique KPMG.

« Les résultats de l’étude confirment l’importance majeure que va prendre très rapidement le ratio de Solvabilité II (SCR) dans la communication financière des grands groupes », souligne KPMG.

Source :
KPMG
Langue :
Royaume Uni
Pages :
15

A lire aussi