Unicaja et Liberbank officialisent leur union 

le 30/12/2020

Unicaja, banque espagnole
(Photo Unicaja.)

Hier soir, les conseils d’administration respectifs de Unicaja et de Liberbank ont donné leur feu vert au projet de fusion entre les deux établissements, donnant ainsi naissance à la cinquième banque espagnole avec plus de 108 milliards d'euros d'actifs. La nouvelle entité recombinée reposera sur un effectif de 9 972 employés (6 274 pour Unicaja Banco et 3 698 pour Liberbank) et un réseau de 1 608 agences. Selon les termes de l'accord, dans lequel Unicaja absorbera entièrement Liberbank, le ratio d'échange est fixé à 2,7705 actions Liberbank pour chaque action Unicaja.

L'opération doit encore être approuvée par les actionnaires des deux établissements lors de votes qui auront lieu au cours du premier trimestre 2021. Dans leurs communications respectives au régulateur financier espagnol, la CNMV, les deux banques ont justifié leur rapprochement par le processus actuel de restructuration et de concentration progressive du secteur bancaire, « découlant de la nécessité pour les banques d'améliorer leur efficacité et de réduire leurs coûts d'exploitation dans un environnement de réduction prolongée de la marge d'intérêt nette, en raison, entre autres, de la faiblesse des taux d'intérêt ». Les deux banques ont également justifié leur rapprochement d’un point de vue commercial. La fusion permettra ainsi à l'entité combinée d'étendre sa présence à 80% du territoire espagnol, avec un chevauchement réduit dans les zones géographiques où elles sont actuellement présentes et où les deux entités sont historiquement ancrées, selon une communication à la CNMV. En outre, cette complémentarité permettra à l'entité combinée, d'avoir des parts de marché leaders « dans au moins quatre régions ».

Sur le même sujet

A lire aussi