La Société Générale améliore son ratio de solvabilité

le 03/05/2019

La Société Générale améliore son ratio de solvabilité
(Pierre Chiquelin)

La Société Générale a publié vendredi des résultats trimestriels en baisse mais supérieurs aux attentes, dans un environnement toujours mitigé sur les marchés financiers après les turbulences de la fin 2018. Le groupe a toutefois renforcé ses fonds propres grâce à la poursuite de ses cessions d'actifs, tout en commençant à mettre en œuvre les mesures de restructuration annoncées en début d'année afin d'atteindre les objectifs de rentabilité fixés pour 2020.

Le résultat net de la Société Générale s'est replié de 26% au premier trimestre, à 631 millions d'euros, contre 610 millions d'euros attendus par le consensus FactSet. Ce résultat intègre une moins-value de 67 millions d'euros sur la cession de SKB en Slovénie à OTP Bank, une opération également annoncée vendredi. Des ventes d'actifs déjà annoncées en Belgique, en Albanie et en Bulgarie se sont en revanche traduites par un gain exceptionnel de 14 millions d'euros sur le trimestre.

Le résultat sous-jacent, qui exclut les éléments exceptionnels, s'inscrit en baisse de 16%, à 1,01 milliard d'euros.

Le trading peine à rebondir

Pénalisé par l'environnement de taux bas qui pèse sur la marge d'intérêt des banques, le produit net bancaire (PNB) a diminué de 1,6% sur le trimestre, à 6,19 milliards d'euros, légèrement au-dessus du consensus, qui était de 6,16 milliards d'euros.

Si les revenus de la banque de détail en France ont reculé de 3,2% sur le trimestre, la banque de détail et les services financiers internationaux affichent en revanche une croissance de 4,4%.

La banque de financement et d'investissement du groupe a également dégagé des performances contrastées: les revenus progressent de 1,1% sur le trimestre, mais se replient de 1,8% à périmètre et change constants. L'activité a été soutenue par la banques d'affaires et de financement (+19%), tandis que les revenus dégagés sur les marchés financiers ont reculé de 7,2%. En repli de 16% sur un an, les activités de la Société Générale sur les produits de taux, devises et matières premières n'ont pas connu le rebond affiché par BNP Paribas. Mais le repli de 5,3% essuyé sur le trading d'actions est nettement plus limité que celui de sa rivale.

Renforcement des fonds propres

Dans son communiqué, la Société Générale a par ailleurs souligné les progrès de ses efforts de réorganisation, après avoir réduit ses encours pondérés de 2,3 milliards d'euros sur le trimestre, sur un objectif total de 8 milliards d'ici à la fin 2020 dans ses activités de marché.

En plus de sa politique de cessions, le groupe prévoit de fermer certaines activités de trading et de fusionner des filiales dans le cadre d'une réduction de la voilure de sa banque d'investissement. La banque a annoncé le mois dernier qu'elle envisageait de supprimer 1.600 emplois au total dans le monde, dont 750 en France.

Le renforcement des fonds propres s'est traduit par un ratio de solvabilité Core Equity Tier 1 (CET1) de 11 ,7% fin mars, contre 11,2% fin décembre, proche de l'objectif d'au moins 12% retenu pour 2020 .

Sur le même sujet

A lire aussi