La Société Générale va supprimer 1.600 postes dans le monde

le 09/04/2019

Environ 1.200 postes seront supprimés au sein de la BFI, dont 504 en France.

Mauvaise nouvelle pour les salariés de la banque de financement et d’investissement (BFI) de la Société Générale, ainsi que pour leurs collègues de la banque de détail à l’international et des services financiers internationaux. Selon une source interne, la banque, qui a confirmé l'information ce mardi matin, qui emploie plus de 149.000 personnes dans le monde, a communiqué lundi soir aux représentants du personnel les grandes lignes du volet social de ses plans de réductions de coûts dans ces métiers, avant une présentation détaillée qui sera faite aux élus du personnel mardi matin.

Au total, 1.600 postes environ seront supprimés dans le monde, dont quelque 1.200 au sein de la division Global Banking et Investor Solutions (GBIS), qui compte 22.000 collaborateurs. La France totalisera 752 suppressions de postes, dont 504 chez GBIS.  

Le 7 février, la Société Générale avait révisé en baisse ses prévisions de revenus et de rentabilité à moyen terme et annoncé de nouvelles mesures d'économies, dont 500 millions de réductions de coûts dans sa banque d'affaires et de grande clientèle, après un quatrième trimestre difficile.

Le pôle de banque de détail à l’international et de services financiers spécialisés, pourtant présenté comme un moteur des résultats du groupe, paiera lui aussi un tribut aux plans d’économies, avec 171 suppressions de postes dans l’Hexagone.

La période d’information des salariés et de consultation des instances représentatives du personnel débutera mardi. La mise en place du plan de réorganisation et de ses mesures d’accompagnement  devrait intervenir fin mai ou début juin.

a Société Générale n’a pas souhaité faire de commentaires.

La direction des ressources humaines de la banque et l’ensemble des organisations syndicales avaient signé le 13 mars l’accord « Emploi 2019-2022 », qui renouvelle les conditions de plans de sauvegarde de l’emploi (PSE) négociées en 2013.

Sur le même sujet

A lire aussi