RCI Bank and Services lance son activité d’épargne au Brésil

le 26/03/2019

La banque captive de Renault-Nissan propose des certificats de dépôts bancaires dans ce pays.

RCI Bank and Services lance son activité d’épargne au Brésil

RCI Bank and Services étend sa quête de dépôts à l’autre rive de l’Atlantique. La banque captive de l’alliance Renault-Nissan a annoncé ce mardi le lancement de son activité d’épargne au Brésil. C’est la première fois que RCI Bank and Services s’aventure hors du Vieux Continent dans ce métier qu’elle exerce depuis sept ans. « En dehors de l’Europe, notre entité brésilienne est la plus importante du groupe disposant à la fois d'un statut bancaire et d'un refinancement local. Hors d’Europe, il était donc logique que nous débutions la collecte de dépôts par le Brésil », explique à L’Agefi Jean-Marc Saugier, directeur Financements et Trésoreries de RCI Bank and Services.

Banco RCI Brasil, la filiale de RCI Bank and Services au Brésil, commercialisera auprès des particuliers des certificats de dépôts bancaires, c’est-à-dire des titres nominatifs privés émis par une institution financière pour se refinancer. « Avec un taux moyen de 102% des certificats de dépôts interbancaire à un jour, nous ne sommes pas le mieux positionné sur le marché brésilien mais notre offre figure parmi les plus compétitives », détaille Jean-Marc Saugier. Et d’ajouter : « Les investisseurs brésiliens sont amateurs de rémunérations variables indexées sur le taux au jour le jour. »

La souscription de ces certificats est ouverte aux dépôts à partir de 1.000 reals (227,3 euros) et « les titres sont disponibles à tout moment sans frais, ni période de préavis ou autres conditions restrictives », souligne le groupe, qui ne communique pas ses objectifs pour son activité d’épargne au Brésil.

L’établissement de crédit automobile s’était lancé dans l’épargne en février 2012, dans le sillage de la crise des dettes souveraines de la zone euro, afin de capter des dépôts pour sécuriser son refinancement, au-delà des émissions obligataires et des titrisations. Débutée en France avec le livret Zesto, l’activité d’épargne a été élargie à l’Allemagne en 2013, à l’Autriche en 2014 puis au Royaume-Uni en 2015.

Au 31 décembre 2018, l’offre d’épargne de RCI Bank and Services comptait 379.000 clients au total. Et le montant net des dépôts collectés représentait 15,9 milliards d’euros. En hausse de 0,9 milliard d’euros sur un an, ce chiffre représente environ 34% des encours de la société, « en ligne avec les objectifs de l’entreprise. » A la fin 2018 toujours, les dépôts pesaient 35% dans l’endettement financier de RCI Bank and Services, contre 42% pour les obligations, qui demeurent sa principale source de refinancement.

Sur le même sujet

A lire aussi