Axa annonce le rachat de XL Group

le 05/03/2018

Thomas Buberl, futur directeur général d’Axa lors de la conférence de presse du 21 juin 2016.
(Capture écran.)

Acquisition majeure pour Axa et son directeur général Thomas Buberl. L'assureur français a annoncé lundi la signature d'un accord en vue de l'acquisition de la totalité du capital du spécialiste de l'asssurance dommages des entreprises et de la réassurance XL pour 15,3 milliards de dollars (ou 12,4 milliards d'euros), confirmant les rumeurs du week-end.

L'action mal réagi à ces annonces. Elle a cédé près de 10% dans les premiers échanges et baissait encore de 5% vers 9h45.

L'opération a reçu le feu vert des conseils d'administration des deux groupes. Elle doit propulser l'assureur français au rang de leader du marché mondial de l'assurance dommages des entreprises. XL est spécialisé dans l'assurance dommages des entreprises et de spécialités. Avec un effectif de 7.400 personnes à travers le monde, la société, qui est cotée aux Etats-Unis, a généré 15 milliards de dollars de primes en 2017.

Emission de dette hybide

Dans un communiqué, Axa a précisé qu'il offrait aux actionnaires de Groupe XL 57,60 dollars par action, soit une prime de 33% par rapport au prix de clôture en date du 2 mars. «Cette opération est une opportunité stratégique unique qui permet à Axa de faire évoluer son profil d'activité d'une entreprise majoritairement présente sur la vie, épargne, retraite vers un acteur dont l'assurance dommages devient le métier principal», déclare Thomas Buberl, dans le communiqué.

Le groupe évalue à environ 400 millions de dollars avant impôts les synergies de l'opération qui doit par ailleurs lui permettre de rééquilibrer son profil de risques en réduisant son exposition aux risques financiers. Axa prévoit de financer la transaction avec sa trésorerie, les 6 milliards d'euros qu'il prévoit d'engranger à travers l'introduction en Bourse de ses activités américaines, ainsi que l'émission pour 3 milliards d'euros de dettes subordonnées.

Sur le même sujet

A lire aussi