L'interview

Raphaël Lance (Mirova) : «Nous nous élargissons en dehors d’Europe»

le 27/09/2022

Raphaël Lance, gérant du fonds infra Energy Transition chez Mirova, revient sur la levée de 1,6 milliard d’euros de son dernier véhicule, soit le double du précédent. Mirova pourra investir à hauteur de 10% des encours dans des projets de pays membres de l’OCDE.

Mirova double la mise dans les infrastructures de transition énergétique. Visant initialement 1 milliard d’euros, le véhicule bouclé en septembre atteint finalement 1,6 milliard d’euros.

Ce fonds, de cinquième génération, se révèle presque deux fois supérieur au fonds précédent, bouclé en 2018 à 859 millions d’euros, lui-même bien au-dessus du fonds 3 (354 millions d’euros en 2014). Dans un contexte de crise énergétique et de choc climatique, «cette tendance ascendante témoigne d’une prise de conscience accrue des investisseurs face à l’urgence d’accélérer la transition et d’une reconnaissance de notre légitimité en la matière», perçoit Raphaël Lance.

Comme à chaque levée de véhicule, la filiale de Natixis Investment Managers élargit son spectre. Sur le plan géographique, le fonds, dont la stratégie était auparavant paneuropéenne, pourra investir à hauteur de 10% des encours dans des projets de pays membres de l’OCDE, tout particulièrement en Asie Pacifique. En termes de segment d’activité, Mirova prévoit d’accentuer ses engagements dans la mobilité, qui représentait 10% du précédent fonds, en mettant l’accent plus particulièrement sur les infrastructures de recharges et l’hydrogène vert. Mirova a par ailleurs décidé de remonter dans la chaine de valeur des projets en prenant des participations dans les développeurs.

Sur le même sujet

A lire aussi