L’Italie est à nouveau montrée du doigt par la Commission européenne

le 27/05/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Mario Draghi se trouve coincé entre les injonctions de Bruxelles et les partis de sa coalition.

Malgré la prolongation de la suspension du Pacte de stabilité européen jusqu’à fin 2023, «les déficits et la dette publique de l’Italie demeurent un risque pour la viabilité budgétaire, le secteur financier et la croissance du pays», a encore martelé Valdis Dombrovskis, vice-président de la...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi