Le Vision Fund de SoftBank perd 26 milliards de dollars dans la tech

le 12/05/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

SoftBank Corp. est une société holding japonaise.
(Bloomberg.)

La persévérance peut parfois tourner à l’obstination. Le Vision fund de Softbank a publié une perte historique de 26 milliards de dollars (3.400 milliards de yens) pour son dernier exercice fiscal 2021/2022. Ses actifs totalisaient 176 milliards de dollars à la fin du mois de mars 2021, répartis entre plusieurs véhicules. La part de cette perte revenant à Softbank group se monte à 13,1 milliards de dollars. C’est sa plus lourde perte en 40 ans d’existence.

La société explique cette contre-performance par la baisse des cours des actions de la plupart des sociétés cotées de son portefeuille notamment à cause de «l'évitement général des actions technologiques à forte croissance en raison d'une anticipation de taux d'intérêt plus élevés».

Critiques

La stratégie du Vision fund, résolument orientée vers ces valeurs, est aujourd’hui de plus en plus décriée et certaines des opérations du fonds sont remises en cause. La société de commerce électronique sud-coréenne Coupang se négocie par exemple 70% en dessous de son prix d’introduction. Certaines sociétés comme Didi ou Grab Holdings ont également chuté au cours du dernier trimestre. Parmi les principaux investissements de Softbank se trouvent toujours les entreprises américaines Uber Technologies et DoorDash, ainsi que le groupe chinois Alibaba dont les actions ont chuté de 50% en un an. Vision Fund compte 475 sociétés dans son portefeuille et a effectué 43 investissements au cours du quatrième trimestre.

«Dans un an ou deux, je pense que le marché boursier se redressera et que le moment de passer à l’offensive reviendra», a déclaré Masayoshi Son le PDG de Softbank lors de la présentation de ces résultats. Entre temps, le groupe devra remettre à plat son organisation; A la fin du mois de janvier dernier, Marcelo Claure, le bras droit de Masayoshi Son a démissionné, pour des raisons de désaccord salarial, mais aussi de stratégie. Marcelo Claure était un défenseur des investissements en cryptomonnaies et plaidait pour une scission du fonds latino-américain qu’il supervisait. 

Le titre Softbank a perdu 8% à la Bourse de Tokyo jeudi avant la publication des résultats du groupe.

A lire aussi