La volatilité sur les taux euro profite aux pays périphériques

le 04/04/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les obligations de pays comme l'Espagne et l'Italie demeurent moins touchées par la hausse de la volatilité que celles de l'Allemagne ou de la France.

Le drapeau allemand flottant en face de la Bundesbank. Photo: Ralph Orlowski/Bloomberg
Pour l’Allemagne, le marché anticipe une augmentation des émissions souveraines face aux investissements nécessaires, énergétiques notamment pour se défaire de la dépendance au gaz russe.
Malgré un rallye sur les trois dernières séances, la volatilité sur les marchés obligataires et les swaps européens reste extrême. En passant de -0,09% jusqu’à 0,69%, avant de redescendre à 0,56% vendredi, «le Bund allemand (10 ans) a bougé en moyenne de 6 points de base (pb) sur chaque session...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi