La Belgique consent à repousser de dix ans sa sortie du nucléaire

le 21/03/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Elle va prolonger la durée de vie des réacteurs d'Engie jusqu'en 2035.

Centrales nucléaires de Doel en Belgique.
(Photo Engie Electrabel.)
C’est un virage historique que vient d’adopter la Belgique dans sa stratégie énergétique. Le pays s’est résolu, vendredi, à repousser de dix ans sa sortie du nucléaire, jusque là fixée à 2025. Une décision radicale, prise en quelques jours par souci d'indépendance énergétique face aux...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi