La crise russe redonne au pétrole une forte volatilité

le 24/02/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les Etats-Unis ont confirmé que les sanctions ne viseront pas les flux d’énergie.

Montagnes russes pour l'or noir. Mercredi, les cours du pétrole ont commencé par baisser, la première vague de sanctions occidentales contre la Russie n'étant pas susceptible de perturber l’approvisionnement. Puis ils sont remontés en fin de matinée avant de corriger à nouveau pour terminer à peu...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi