L’activité manufacturière en zone euro souffre des pénuries

le 02/11/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Machine-outil de pliage de pièce de métal dans une usine.
(Photo Michal Jarmoluk/Pixabay.)

Les goulets d’étranglement affectent doublement l’industrie. D’une part en raison de la pénurie de composants et de matières premières ou de délais de livraisons longs qui pèsent sur la production. D’autre part en raison de la hausse des prix des intrants qui augmente les coûts de production.

Ces difficultés se reflètent toujours davantage dans les indices PMI d'octobre, publiés ce mardi. C’est le cas dans la zone euro où la croissance de l’activité manufacturière décélère. «Les fabricants de la zone euro ont évoqué un renforcement des perturbations dans les chaînes d'approvisionnement en octobre, elles-mêmes à l'origine d'un net ralentissement de la croissance de la production», a déclaré Chris Williamson, économiste en chef chez IHS Markit.

L'indice d'activité PMI du secteur manufacturier mesuré par IHS Markit a reculé à 58,3 contre 58,6 le mois précédent et moins que l’estimation «flash» de 58,5. Un indice mesurant la production est tombé à 53,3, son plus bas niveau depuis juin 2020, après 55,6 en septembre.

Les délais de livraison d'intrants ont augmenté à un rythme quasi-record, surpassé deux fois seulement en près de vingt-cinq ans d'enquête. Cette tendance s'est répercutée sur les prix des achats et les prix de vente «dont les taux d’inflation ont atteint de nouveaux records historiques», indique IHS Markit. Ainsi, l'indice des prix des intrants est passé de 86,9 à 89,5, son plus haut niveau depuis le début de l'enquête en 1997.

Sur le même sujet

A lire aussi