Les fondateurs de KKR passent la main

le 11/10/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

KKR boucle avec brio son second fonds asiatique - Photo : Bloomberg

Changement de génération. Pionnier du private equity, KKR a annoncé ce lundi la passation des pouvoirs de ses deux cofondateurs Henry Kravis et George Roberts. L’un des deux K et le R du fonds d’investissement américain seront remplacés par Scott Nuttall et Joseph Bae en tant que codirecteurs généraux. Henry Kravis, 77 ans, et George Roberts, 78 ans, resteront impliqués dans la gestion du fonds en tant que coprésidents exécutifs. Jerome Kohlberg, le troisième co-fondateur de KKR et cousin d’Henry Kravis, est décédé en 2015.

La transition était en préparation chez KKR depuis plusieurs années. Scott Nuttall, 48 ans, et Joseph Bae, 49 ans, avaient été nommés coprésidents en 2017 en vue de préparer cette passation des pouvoirs. L’action KKR a triplé de valeur et les actifs sous gestion du fonds ont doublé depuis que Joseph Bae et Scott Nuttall sont officiellement devenus les principaux lieutenants des deux co-fondateurs, a déclaré le groupe. Celui-ci gère plus de 430 milliards de dollars.

Scott Nuttall et Joseph Bae ont tous deux rejoint KKR en 1996.

Simplification des structures

En plus de ses changements de direction, KKR a déclaré lundi qu'il prendrait des mesures pour éliminer sa structure d'actions à double classe. Carlyle a été la première grande société de capital-investissement cotée en bourse à le faire en 2019, suivie par Apollo cette année.

KKR n’est pas le seul fonds d’investissement américain à changer de gouvernance. En 2018, le PDG de Carlyle, Kewsong Lee, a succédé aux cofondateurs David Rubenstein, William Conway et Daniel D’Aniello. La même année, le PDG d'Ares Management, Michael Arougheti, a pris le relais du cofondateur Tony Ressler. Le cofondateur d'Apollo Global Management, Marc Rowan, est devenu PDG en mars, remplaçant Leon Black qui a démissionné à la suite de l’enquête sur ses liens avec le financier et délinquant sexuel Jeffrey Epstein.

Stephen Schwarzman, 74 ans, le PDG de Blackstone, est désormais le dernier fondateur d'une grande société de capital-investissement cotée en Bourse à ne pas avoir renoncé à son rôle de directeur général, bien que son numéro 2, Jonathan Gray, soit en lice depuis 2018 pour lui succéder.

Sur le même sujet

A lire aussi