Le défi climatique prend plus d’ampleur pour les marchés financiers

le 10/08/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Face à l'urgence révélée par le rapport du Giec, la finance doit user de son levier d'action sur les acteurs publics et privés.

L’accord de Paris prévoit un réchauffement global maximal de 1,5 degré à horizon 2100.
L’Accord de Paris prévoit de limiter la hausse des températures à 1,5 degré d’ici 2100.
(Gerd Altmann/Pixabay)
Régulation, financement, gestion des risques… le climat est devenu ces dernières années un thème central pour les marchés financiers et leurs intervenants, qu’ils soient investisseurs institutionnels, banquiers, assureurs ou entreprises. Le sujet va redoubler d’intensité dans les années à venir....

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi