L’activité manufacturière flambe en zone euro

le 03/05/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

chaîne de montage de véhicules
(Photo Thyssenkrupp.)

L’activité du secteur manufacturier a atteint des niveaux records en avril, avec toutefois une hausse des commandes non exécutées en raison des pressions sur l’offre liées à la crise sanitaire, indique l’enquête mensuelle d’IHS Markit auprès des directeurs d’achat. L’indice PMI a ainsi grimpé à 62,9, après 62,5 en mars, légèrement inférieur à une première estimation de 63,3, mais au-dessus de son meilleur niveau depuis le début de cette enquête en juin 1997.

En Allemagne, l’indice PMI du secteur a progressé à 66,2 en avril, après 66,6 en mars, une hausse record pour le deuxième mois d’affilée. Les usines allemandes n’ont quasiment pas été perturbées par les mesures de confinement, et l’activité s’y est même accélérée en ce début d’année grâce à la forte demande en provenance des Etats-Unis et de Chine. Les créations d’emplois du secteur se sont aussi accélérées en avril, les professionnels restant optimistes quant à la vigueur de la demande, malgré les problèmes d’approvisionnement en en matières premières et composants, comme les semi-conducteurs, sources de difficultés, en particulier pour l’industrie automobile.

En France, l’indice PMI du secteur manufacturier est tombé à 58,9 en avril, après 59,3 en mars, ce qui était son plus haut niveau depuis plus de 20 ans. Cela reste confortablement au-dessus du seuil de 50, qui démarque la croissance de la baisse d’activité. Le ralentissement viendrait notamment des pressions sur les chaînes d’approvisionnement liées aux mesures de restriction prises pour tenter d’enrayer la propagation de la pandémie ici et là. «Des pénuries de matériaux de base ont été rapportées depuis plusieurs mois et la pression sur les coûts qui en résulte pourrait commencer à peser sur les marges», commente Eliot Kerr, économiste d’IHS Markit.

En Italie, l’indice PMI de l’industrie a augmenté à 60,7 en avril, après 59,8 en mars, à son rythme le plus rapide jamais enregistré, et pour un dixième mois consécutif de croissance malgré la crise du coronavirus. Le sous-indice des nouvelles commandes a également progressé, ressortant à 61,8 après 61,3 le mois précédent.

En Espagne aussi, l’indice PMI du secteur manufacturier a enregistré en avril sa plus forte croissance depuis 21 ans, la réouverture des économies dans le monde stimulant à la fois la demande, la production et l'emploi : il a progressé à 57,7, après 56,9 en mars.

Sur le même sujet

A lire aussi