Les Etats-Unis limitent l’accès de la Russie au marché

le 15/04/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Les Etats-Unis limitent l’accès de la Russie au marché
(Bloomberg)

Les Etats-Unis ont imposé jeudi un large éventail de sanctions contre le Russie en représailles à une série d'actes «malveillants», l'ingérence de Moscou dans l'élection présidentielle américaine de 2020 et une attaque informatique de grande envergure notamment.

Le président Joe Biden a pris un décret autorisant le gouvernement américain à sanctionner des pans entiers de l'économie russe en restreignant la capacité de Moscou à émettre de la dette souveraine.

Avec ce nouveau décret, les Etats-Unis interdissent aux institutions financières d'acheter de la dette d'Etat russe en roubles sur le marché primaire à partir du 14 juin. Depuis 2019, les banques américaines ne sont plus autorisées à investir sur le marché primaire des obligations souveraines non libellées en roubles.

Liste noire

Le Trésor américain a également placé sur une liste noire 32 entités et individus qui, selon lui, ont tenté, sous les ordres de Moscou, d'influencer au profit de Donald Trump l'issue de la présidentielle de novembre et de mener d'autres «actes de désinformation et d'ingérence».

Le Trésor, en concertation avec l'Union européenne, la Grande-Bretagne, l'Australie et le Canada, a également sanctionné huit personnes impliquées dans l'occupation et la répression en Crimée, annexée par Moscou en 2014.

La Maison blanche a déclaré l'expulsion de dix diplomates russes basés à Washington, y compris des représentants des services de renseignement russes et, pour la première fois, a formellement désigné le service de renseignement extérieur russe comme l'auteur du piratage du fournisseur américain de logiciels SolarWinds.

Une porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères a immédiatement réagi à ces annonces en promettant des mesures de représailles comme Moscou en a fait la promesse mercredi.

La Russie émettra moins de dette

En réaction à cette annonce, le ministère des finances russe a fait savoir qu’il réduirait plus que prévu son programme d’émission d’obligations libellées en rouble (OFZ) cette année. Le programme de 3.700 milliards de roubles pourrait être amputé de 875 milliards (et non 700 comme précédemment annoncé).

Le ministère des finances a par ailleurs indiqué qu’il n’émettrait plus, à partir du 14 juin, que de nouvelles obligations pour éviter le risque de vente forcée par les investisseurs en cas d’émission d’obligations sur les anciennes souches. La banque centrale de Russie pourrait quant à elle décider de relever à nouveau ses taux dès sa prochaine réunion le 23 avril.

Sur les marchés, après avoir été malmenées en début de journée jeudi, les obligations russes et le rouble regagnaient une grande partie du terrain perdu après ces annonces en ligne avec les attentes du marché. Le rouble ne reculait plus que de 0,25% face au dollar (contre 2%) et le rendement de l’emprunt à 10 ans russe revenait stable à 7,19%.

A lire aussi