L’évolution des Bourses suscite une plus grande prudence à un an

le 01/03/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le CAC 40 devrait gagner 6,2% à 12 mois, selon le Panel Actions de L'Agefi, et le S&P 500, 5,8%

cotation en bourse.
Les gérants actions ont légèrement relevé leurs prévisions.
(Photo UE Commission européenne.)

La progression des marchés actions devrait s’essouffler. Si le Panel Actions de L'Agefi a une nouvelle fois suivi la tendance des marchés en relevant ses perspectives, il se montre plus prudent à un an.

Sur le CAC 40 et l’Euro Stoxx 50, deux tiers des panélistes ont relevé leurs objectifs à six mois. Seul Lazard a réduit de 200 points ses ambitions pour l’indice parisien, se retrouvant dans la moyenne. Le Panel a relevé ses prévisions à six mois de 2,7% sur le CAC 40 et de 2,3% sur l’Euro Stoxx, après une progression respective de 3,43% et de 1,39% de ces deux indices sur un mois. Carmignac et Federal Finance Gestion anticipent une consolidation et Groupama AM un statu quo pour les deux indices dans six mois, tandis que le Panel table sur une croissance de 2,9% de la place parisienne et de 3,3% de l’indice paneuropéen.

Doutes sur la capacité de progression
de l'indice américain

A horizon un an, les trois quarts des gestions ont relevé leurs objectifs sur le CAC 40, mais moins de la moitié sur l’Euro Stoxx 50. Ils tablent sur une hausse de 6,2% et de 7,1%. Le plus optimiste, NNIP vise un bond de 16% et 14%. Des perspectives décevantes, alors que le CAC 40 est stable depuis un an et que l’Euro Stoxx a seulement gagné 1,7%. Ces deux indices ne sont pas près de rattraper les performances des Bourses américaine et japonaise.

Bien que la Bourse américaine ait fait du surplace le mois dernier, le Panel a relevé de 1,5% ses objectifs à six mois, l’objectif étant quasiment atteint, et de 1% à un an. Seulement une gestion sur deux a rehaussé ses cibles, tandis que Carmignac l’a abaissée à six mois, et OFI AM à un an. Le S&P 500 est attendu en hausse de 2,4% dans six mois et de 5,8% dans un an. Après avoir déjà engrangé près de 24% sur les douze derniers mois. Aussi, les gestions doutent de plus en plus du potentiel de progression de l’indice américain. Carmignac, Federal Finance Gestion, Groupama AM, Lazard et OFI AM estiment qu’il sera au mieux à son niveau actuel dans six mois, et même dans un an pour DPAM et Lazard. Le plus optimiste, Raymond James table sur une hausse de 11% à un an.

Quant au Nikkei, il devrait gagner 5% dans six mois, et 7,7% dans un an. Un beau potentiel, alors que la Bourse tokyoïte a déjà rebondi de plus de 29% sur un an.

ZOOM
(Illustration L'Agefi.)

Sur le même sujet

A lire aussi