La nouvelle progression des flux vers les actions fragilise le rallye

le 22/01/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Les marchés actions vont-ils corriger ?
(Deutsche Börse AG)

Les investisseurs ont continué d’investir massivement dans les actions cette semaine, saluant l’investiture de Joe Biden et la perspective d’un nouveau plan massif de relance, même si de plus en plus de spécialistes s’interrogent sur la poursuite du rallye. Ce matin, les places boursières européennes consolident après une communication décevante de la BCE hier et alors que le durcissement des restrictions pour lutter contre le Covid-19 rend probable une récession double dans la zone euro.

Les fonds investis en actions ont attiré une collecte nette de 21,6 milliards de dollars sur la semaine au 20 janvier, selon les données d’EPFR. Les stratégistes de Barclays notent que l’ensemble des marchés actions a profité de ce flux d’investissement, mais particulièrement les fonds globaux (13,9 milliards de dollars) et émergents (4,1 milliards). Les fonds d’actions japonaises, européennes hors Royaume-Uni et américaines collectant respectivement 1,5 milliard, 1,2 milliard et 1 milliard. A l’inverse, les fonds monétaires ont accusé 13,5 milliards de rachats. La collecte des fonds actions se fait également au détriment des obligations corporate (-0,6 milliard), les spreads étant très serrés.

Au cours des derniers mois, l’investissement dans les actions a bondi, soutenu par la perspective d’une sortie de crise cette année grâce aux vaccins. En trois mois, les flux vers la classe d’actifs ont atteint un record de 255 milliards de dollars, notent les stratégistes de Bank of America (BoA), un mouvement qui conduit la banque à prédire une correction dans les semaines à venir. Les soutiens massifs des banques centrales et des gouvernements ayant alimenté la bulle à Wall Street.

«Nous prévoyons un pic des prises de positions et une correction au premier trimestre», prévient Michael Hartnett, responsable de la stratégie chez BofA, faisant écho à d’autres avertissements ces dernières semaines. «Le marché monte sur de bonnes nouvelles mais il choisit d'ignorer pratiquement les indicateurs plus faibles et la remontée des taux d'inflation», ont réaffirmé cette semaine les stratégistes de Goldman Sachs. La hausse rapide des flux, notamment d’investisseurs particuliers, rendant vulnérable le marché.

Sur le même sujet

A lire aussi