Les tensions entre les Etats-Unis et la Chine font rechuter les actions

le 04/05/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Les tensions entre les Etats-Unis et la Chine font rechuter les actions
(Bloomberg)

Les marchés actions débutent le mois de mai en forte baisse. Après l’Asie ce matin, et Wall Street vendredi, les places européennes sont également dans le rouge. Elles sont pénalisées par les craintes d'une dégradation des relations entre la Chine et les Etats-Unis, après que plusieurs responsables américains ont vivement critiqué la gestion de la pandémie par Pékin, et par la confirmation des indices PMI manufacturier en zone euro montrant une forte dégradation de l’activité dans la région. Les places boursières mettent ainsi un terme à leur fort rebond en avril, le meilleur mois à Wall Street depuis janvier1987.

Vers 13h30, l’Euro Stoxx 50 abandonne 3,6% à 3.822,10 points, tandis que l'indice Euro Stoxx 600, plus large, perd 2,5%, à 329 points. A Paris, le CAC 40 chute de 3,9%, à 4.394,50 points. A Francfort, le DAX 30 cède 3,5%. A Londres, le FTSE 100 recule de 0,2% mais avait déjà abandonné 2,3% vendredi, la Bourse de Londres ayant été ouverte le 1er mai.

En Asie, les marchés japonais et chinois sont restés fermés lundi en raison de jours fériés dans ces pays. A Séoul, l'indice Kospi a perdu 2,7%, tandis que le Hang Seng de la Bourse de Hong Kong a reculé de 4,2%.

Vendredi, l’indice S&P 500 a terminé en nette baisse de 2,8%, à 2.830,70 points, et le Nasdaq a abandonné 3,2%. Wall Street est attendue en baisse ce lundi, les futures sur S&P 500 reculant de 0,9%.

Plusieurs responsables américains ont multiplié les critiques sur la gestion de la pandémie par le gouvernement chinois, et notamment le secrétaire d’Etat Mike Pompeo qui a déclaré avoir vu des preuves que le virus provenait d'un laboratoire de la ville de Wuhan, l'épicentre de la pandémie. Le risque est que le conflit entre les Etats-Unis et la Chine, sur le terrain commercial, qui était en voie de règlement, ne reprenne. Donald Trump a menacé la Chine de nouvelles taxes.

Les données économiques contribuent également à l’évolution dans le rouge des places boursières en Europe. L'indice PMI du secteur manufacturier de la zone euro s'est établi à 33,4 en avril, un point bas historique.

Dans ce contexte, le dollar progresse face aux autres devises et notamment l’euro qui recule de 0,45% à 1,093 dollar. Sur les marchés de taux, l’ensemble des rendements en zone euro se tendent. Le taux du Bund avance de 3 points de base (pb), à -0,56%, et celui de l’OAT de même maturité de 5 pb, à -0,06%. Le rendement à 10 ans espagnol avance de 6 pb, de même que celui de la dette portugaise, à 0,77% et 0,86%, respectivement. Le taux 10 ans italien progresse de 2 pb, à 1,78%, alors que le pays engage son déconfinement.

Sur le même sujet

A lire aussi