La Commission dévoile son outil financier de «solidarité européenne»

le 03/04/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'exécutif européen propose d'emprunter 100 milliards d’euros pour soutenir les mesures de chômage partiel en mettant les Etats membres à contribution.

Ursula von der Leyen, présidente de la CE, lors de la conférence de presse du 2 avril 2020 sur le programme SURE, en réponse à la pandémie de Covid-19.
Ursula von der Leyen, présidente de la CE, lors de la conférence de presse du 2 avril 2020 sur le programme SURE, en réponse à la pandémie de Covid-19.
(Crédit European Union)
La Commission européenne (CE) a présenté hier un nouvel instrument baptisé «SURE» et visant à lutter contre les conséquences de la crise sanitaire sur l’emploi. Concrètement, elle entend emprunter jusqu’à 100 milliards d’euros pour refinancer les aides nationales au chômage partiel et le soutien...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi