La Banque d’Angleterre repasse à l’action

le 19/03/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

La Banque d’Angleterre repasse à l’action
(Bloomberg)

Pas de répit pour les banquiers centraux. La Banque d'Angleterre (BoE) a abaissé ce jeudi son principal taux directeur de 15 points de base, à 0,1%. Elle a également annoncé la reprise de ses achats d'obligations afin de contrer les répercussions économiques de l'épidémie de coronavirus sur les marchés obligataires.

La banque centrale britannique a également relevé le montant de son programme d'achat d'obligations d'Etat et d'entreprises de 200 milliards de livres sterling (216 milliards d'euros), à 645 milliards de livres au total.

La BoE avait déjà baissé ses taux le 12 mars.

Ces décisions ont été prises à la suite d'une réunion extraordinaire de son comité de politique monétaire. « Ces derniers jours, et à l'instar d'un certain nombre d'autres marchés obligataires, les conditions sur le marché des Gilts (bons du Trésor britannique, NDLR) se sont détériorées car les investisseurs ont recherché des instruments à plus court terme, substituts plus proches des réserves très liquides de la banque centrale », a expliqué la banque centrale.

« La majorité des achats d'actifs supplémentaires seront constitués d'obligations d'Etat britanniques. Les achats annoncés [ce jeudi] seront réalisés dès que cela sera possible sur le plan opérationnel, conformément à l'amélioration du fonctionnement du marché. La Banque publiera en temps utile de nouvelles orientations à l'intention du marché », a-t-elle précisé.

Il s'agit d'un sacré baptême du feu pour Andrew Bailey, le nouveau gouverneur de la Banque d'Angleterre (BoE). L'ancien directeur général de l'autorité britannique des marchés financiers (FCA) a pris ses fonctions le 16 mars, en remplacement de Mark Carney.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, la Banque centrale européenne avait annoncé une montée en puissance de sa réponse à la crise du coronavirus. D'autres banques centrales, comme la Banque d'Australie, ont aussi modifié leur politique dans la journée.

Sur le même sujet

A lire aussi