Le plan de départs de BNP Paribas AM se déroulera sur un an

le 27/02/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Une première vague de départs est prévue jusqu’à fin mai. La seconde aura lieu de septembre à février 2021.

BNP Paribas
Le plan de départs volontaires de BNP Paribas AM concerne un peu plus de 110 postes.
(RK.)

BNP Paribas Asset Management achèvera en février 2021 le plan de départs volontaires annoncé l'an dernier. Il prévoyait la suppression de 10% des postes au sein de l'entité française BNP Paribas Asset Management SA. «La consultation des représentants du personnel s’est terminée le 22 novembre. Depuis l’homologation de la direction du travail, le 4 décembre, sa mise en place s’effectue en deux vagues, dont la première s’achève fin mai, la seconde pour septembre 2020-février 2021», explique Frédéric Janbon, directeur général de BNP Paribas AM, dans L'Agefi Hebdo de ce 27 février. Ce plan concerne un peu plus de 110 postes au lieu des 145 prévus au départ, selon une source syndicale.

Il intervient dans un contexte d'importantes évolutions pour la filiale de gestion de BNP Paribas. Elle avait en effet lancé en 2017 un plan stratégique et de transformation qui doit s'achever cette année. «Nous avons fait évoluer notre business model pour le rendre plus simple, plus efficace et mieux préparer la croissance», rappelle Frédéric Janbon. Dans ce cadre, BNP Paribas AM a migré ses systèmes informatiques vers Aladdin, la plate-forme technologique et informatique de BlackRock à destination de clients tiers. Le chantier a pris deux ans et s'est achevé au printemps dernier, allégeant plusieurs fonctions internes. La société a aussi mis en place un nouveau process, baptisé Flower, pour optimiser les flux de création ou de suppressions de fonds. Celui-ci concerne le marketing en amont, le design de nouveaux fonds, les relations avec les régulateurs, les équipes juridiques et celles de dépositaires. Flower permet «de réduire le nombre de tâches et le délai de mise sur le marché des fonds», explique le dirigeant. Au total la gamme de fonds a été diminuée de 20%. Enfin, les fusions entre certaines équipes de gestion ont participé à la réduction des postes opérationnels.

Le groupe rappelle qu'aucun départ ne serait contraint. «Notre plan de départs volontaires donne la priorité à la mobilité, au sein de BNP Paribas Asset Management et dans le groupe, notamment pour les fonctions informatiques et de contrôle, très recherchées», explique Frédéric Janbon, qui ajoute qu'il inclut «un certain nombre de mesures incitatives et des formations le cas échéant». Par ailleurs, des mesures financières liées à l’ancienneté du collaborateur concerné ont été mises en place et «sont tout à fait en ligne avec les standards de la profession», précise le gérant. Indirectement, la nouvelle organisation et l'instauration de nouveaux process doivent permettre d'aborder plus sereinement une nouvelle phase de croissance externe.

Sur le même sujet

A lire aussi