La Chine fait son retour sur le marché obligataire en euros

le 05/11/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

drapeau chinois
(DR.)

La Chine a réalisé sa première émission en euros depuis 2004. Cette opération porte sur 4 milliards d’euros en trois tranches à 7, 12 et 20 ans. La demande a dépassé 20 milliards d’euros, dont 3,7 milliards du côté des banques chargées de la syndication, selon Bloomberg. C’est l’obligation à 7 ans qui a remporté le plus de succès avec plus de 9 milliards d’euros de demande pour 2 milliards émis. L’obligation à 12 ans a attiré 6,25 milliards d’intérêt et celle à 20 ans 4 milliards.

L’apaisement des tensions entre la Chine et les Etats-Unis, la recherche de rendement de la part d’investisseurs confrontés aux taux bas, voire négatifs, en Europe et la rareté de ce type d’émission ont facilité cette opération.

Le spread final, qui sera fixé dans les prochaines heures, devrait être 15 à 25 points de base sous le pricing proposé ce matin au début de l’opération. L’obligation à 2 ans devrait être négociée sur la base d’un spread autour de 30 points de base (pb) au-dessus du midswap, celle à 12 ans à 40 pb et celle à 20 ans à 58 pb. Pour les analystes de CreditSights ces spreads serrés ne rémunèrent pas assez la faible liquidité des obligations.

La Chine prévoit d’émettre de nouvelles obligations en dollars d’ici fin novembre.

Bank of China, Bank of Communications, China International Capital, BofA ML, Citigroup, Commerzbank, Crédit Agricole CIB, Deutsche Bank ont dirigé le placement.

A lire aussi