L’Afrique du Sud prise en otage par Eskom

le 24/10/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les black-out à répétition de l’électricien public pèsent sur la croissance du pays qui risque une dégradation de sa note souveraine.

Les black-out à répétition affectent durement l’économie sud-africaine. La semaine passée, le groupe public Eskom, qui produit 95% de l’électricité dans le pays, a de nouveau procédé à des coupures d’électricité pendant quatre jours. Il avait déjà été contraint de le faire en février et mars...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi