La livre sterling va jouer aux montagnes russes

le 15/10/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La devise britannique devrait rester volatile à l'approche du Conseil européen et de la date du Brexit.

Nouveaux billets de 20 livres
Même une nouvelle extension du Brexit serait profitable à la livre.
(Crédit BoE.)

C’est une semaine à haut risque pour le Royaume-Uni et sa monnaie. A deux semaines d'un Brexit au 31 octobre, un Conseil européen se réunit jeudi et vendredi pour discuter d’un éventuel accord.

La volatilité à 3 semaines de la parité livre/dollar a bondi ces derniers jours à 13,6%, après avoir chuté à 5,5% en juillet. Elle n’est pas très loin du niveau qui était le sien à la veille du 31 mars, la date initiale du Brexit. Une volatilité qui pourrait être encore plus marquée vu que la probabilité d’un Brexit sans accord est plus élevée.

L’évolution du sterling devrait être à l’image de ce qu’elle a été la semaine passée. «L’entretien privé de Boris Johnson avec le premier ministre irlandais, Leo Varadkar, jeudi dernier, a suscité un optimisme rarement atteint jusqu’ici», juge César Pérez Ruiz, responsable de la gestion chez Pictet WM. La livre a brusquement bondi de 1,22 à 1,27 dollar. Mais les Européens ont fait savoir que beaucoup restait encore à faire. De fait, le sterling a perdu hier une partie des gains engrangés la semaine passée. Un accord lors du Conseil européen est encore hypothétique. Ensuite, même en cas d’accord, Boris Johnson devra le soumettre à son Parlement samedi.

En cas de sortie ordonnée, Daniel Trum, stratégiste changes chez UBS, voit la livre revenir à 1,35 dollar et l’euro à 0,80 livre. Même une nouvelle extension, scénario le plus probable selon UBS, lui serait profitable avec une livre autour de 1,25-1,29 dollar. En revanche un Brexit sans accord pourrait faire plonger la devise britannique à 1,12 dollar et l’euro à 0,97 livre.

Sur le même sujet

A lire aussi